Carte de familles nombreuse : non aux économies faites sur le dos des familles !

Le rapport sur la révision générale des politiques publiques présenté par le Gouvernement le 14 avril dernier prévoit que "les tarifs sociaux du train s’inscrivent dans la politique commerciale de la SNCF.
Ils seront maintenus mais devront être financés par les utilisateurs du train (en particulier les professionnels) plutôt que par les contribuables".

Pour l’UNAF, la suppression par l’Etat de sa subvention aux tarifications sociales SNCF, dont la carte de famille nombreuse, risque de porter atteinte aux revenus et aux déplacements des 1 400 000 familles nombreuses.

Près de quatre millions de personnes bénéficient aujourd’hui de cette carte ( sur 7 millions de bénéficiaires potentiels).

La carte de famille nombreuse permet aujourdh’ui aux familles concernées de couvrir et de prévoir à long terme leurs dépenses de transport. En cela elle est une mesure importante et historique de politique familiale qui s’appuie sur une loi votée en 1921 et qui a été récemment relancée et enrichie à l’issue de la Conférence de la Famille en 2005.

La tarification familles nombreuses doit rester indépendante d’une politique commerciale, par nature changeante. Le risque est grand de voir à terme les avantages de cette carte se réduire, ou n’être de fait accessibles qu’aux familles les mieux informées. Par ailleurs, ce n’est pas aux autres voyageurs de supporter le surcoût de cette mesure.

Pour l’UNAF, la politique familiale doit rester du ressort de la solidarité nationale et indépendante de toute politique commerciale.

UNAF service des Relations Extérieures
Communiqué de presse n° 6.09.04.08
9 avril 2008