Handicap dans la famille

Le samedi 13 février 2016 a eu lieu un petit déjeuner discussion sur le thème du handicap dans la famille. Celui-ci ayant été un succès et à la demande des parents présents, nous reconduisons plusieurs rencontres autour de ce sujet, sous la forme de trois groupes de parents qui auront lieu de 20h30 à 22h30 à la Boutique des Parents de Guyancourt (à côté de la mairie).

Afin d’en faire bénéficier le plus large public possible, nous nous permettons de vous transmettre cette information afin que vous puissiez en informer les familles que vous côtoyez, ce sont des groupes entièrement gratuits, sur inscription.

Ces trois nouveaux groupes de parents se réuniront :

Mardi 22 mars : « handicap, des mots pour le dire »
Mardi 29 mars : « adolescence et handicap »
Mardi 5 avril 2016 : thème à définir ensemble selon vos besoins et suite aux discussions lors des deux précédents groupes

Intervenante : Madame Véronique Cohier Rahban psychologue, ayant participé au livre Et si le handicap n’était pas une tragédie ?
 Vous êtes parents, vous avez un enfant présentant un handicap et souhaitez l’aider à mieux se comprendre, vous comprendre et comprendre les autres ? Votre enfant présente un handicap et rentre dans l’adolescence et tout ce que cela comprend : volonté d’autonomie, prise de risque, relations sociales, etc. ? Venez échanger avec d’autres parents vivant ces situations, vous enrichir des expériences de chacun, partager vos points de blocages mais aussi vos réussites, autour d’une spécialiste du sujet.

 Vous avez la possibilité de venir sur toutes les séances comme de ne venir que sur une ou deux séances, selon vos besoins et disponibilités.
Gratuit, sur inscription - Si vous souhaitez vous inscrire, ou pour toute information, n’hésitez pas à nous contacter au 01 30 48 33 90 ou bien à répondre à ce mail en nous indiquant votre nom, la ou les séances choisies, un email et un numéro de téléphone, ainsi que votre ville.*

L’équipe de l’Ecole des Parents de Guyancourt

*À noter que, par volonté de discrétion, de bienveillance et de respect de l’anonymat de chacun, ces groupes sont strictement réservés aux parents directement concernés par le handicap dans la famille.