Etude CNAF sur les gestionnaires de crche : Les crches associatives sont plus performantes

La CNAF vient de publier une tude sur le cot de fonctionnement des crches[1].Elle dmontre que le modle de gestion des crches par les associations est la fois conome, comptitif et qualitatif avec une part du budget plus importante consacre leurs personnels.

Un cot de fonctionnement infrieur au public et 20 % infrieur au priv lucratif
Ainsi l’tude indique que le statut juridique (association, entreprise prive lucrative, secteur public) est le principal facteur explicatif des carts de couts entre crches . Alors que le prix de revient moyen pour une heure ralise est de 11,54 € pour une entreprise prive, de 10,64 € pour le secteur public, il n’est que de 9,25 € pour un gestionnaire associatif. Ce cout de fonctionnement infrieur de 20 % par rapport une entreprise prive lucrative correspond, pour un tablissement de 20 places, un cart de budget annuel de plus de 80.000€.

Une importante part du budget consacre la qualit de l’accueil
Les associations consacrent une part plus importante du budget aux charges de personnels que le priv lucratif. Ainsi c’est prs de 74 % du budget d’une association qui est consacr aux personnels qui s’occupent des enfants alors que dans une entreprise prive lucrative ce ratio n’est plus que de 56 %.

L’associatif : 2e oprateur et 1er partenaire des collectivits territoriales
En 2012, l’associatif gre 32 % des EAJE (tablissement d’accueil du jeune enfant) derrire les collectivits territoriales (61 %) mais trs largement au-dessus du secteur priv lucratif (5,6 %)[2]. Ce sont les associations qui grent la plus grande diversit d’EAJE (crches familiales, crches parentales, jardins d’enfants et micro-crches) avec une large rpartition gographique, qui ne se dploie pas uniquement dans les communes aises. L’associatif contribue la cration de places nouvelles, en crant 1 place nouvelle sur 5 en 2013[3], la mixit sociale et l’quit territoriale.

D’ores et dj reconnu pour ses valeurs, son engagement pour l’ducation de tous les enfants et pour le dveloppement social des territoires, le secteur associatif dmontre aussi qu’il est le partenaire le plus comptitif conomiquement et socialement pour les lus et dcideurs publics. Au-del de l’associatif, c’est l’ensemble des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire de la petite enfance qui est ainsi valoris.