Le systme ducatif, la jeunesse et notre socit

Si lon se place du point de vue de la socit, ce triptyque permet en thorie de poursuivre plusieurs buts.

Il existe un lien entre les engagements assigns aux gnrations futures et ce qui leur est propos au travers des enseignements inscrits au programme de notre systme scolaire ; nous aurions donc tout perdre de la faillite de ce systme ducatif.
Lcole mais aussi les familles ont le devoir de gnration en gnration de transmettre des connaissances et un patrimoine culturel ; de former la relve sur des mtiers et des activits et de favoriser la promotion des plus mritants afin de favoriser la promotion sociale.

En un mot il sagit de mettre en uvre notre contrat social ; car historiquement cest la rflexion sur le contrat social qui a amen les grandes rformes relatives au systme ducatif.
Notre socit contemporaine a invers les termes de cette approche et aujourdhui cest la rflexion sur lindividu et sa place dans la socit qui, de fait, impose une volution du systme dducation ou dapprentissage.
Faut-il sen proccuper ?
Malgr des rformes successives du systme scolaire cette part du contrat social est un chec. Renvoyer les causes de cet chec au seul systme scolaire ou aux seuls parents responsables de lducation quils donnent ou non leurs enfants, ne suffit pas en analyser les causes.
Les dbats dans le systme ducatif sont nombreux mais font rarement consensus ; lexemple des rythmes scolaires montre la difficult de susciter un consensus sur le sujet de lcole.

Les sujets, en effet, ne manquent pas et ne favorisent pas une stratgie cohrente : lgalit des chances, les mthodes pdagogiques, le rle de lcole rpublicaine, le contenu des programmes denseignement et la place des enseignements fondamentaux, la slection ou lintgration, la place des choix individuels
dorientation.
La multiplicit de ces dbats montre limportance des enjeux et la difficult dfinir des choix en rapport avec les ralits du monde du travail, du monde conomique et du monde de la recherche.
Est-ce quobjectivement dans le cadre dune mondialisation acclre des comptences, on peut se contenter, en termes de stratgie, de conduire plus de 90 % dune classe dge au Bac sans se proccuper par ailleurs de nos rsultats dans les classements internationaux sur les enseignements fondamentaux et des conclusions que lon doit en tirer ?
Paradoxalement notre systme ducatif, en voulant accompagner le plus grand nombre, impose un modle de nivellement, dexclusion et de slection sociale.
Malheureusement, ceux qui sortent du systme en dcrochage, sans connaissance, sans acquis dapprentissage se sentent exclus de notre socit : dvaloriss sans espoir et sans avenir.
De mme, ceux qui ne rentrent pas dans le moule sont orients par dfaut et trop souvent abandonns leur propre sort ; les statistiques traduisent mal lampleur du phnomne.

La place des jeunes (de 9 ans 20 ans) dans la socit et la construction des parcours de vie.
Cest un fait, la place donne lindividu dans la socit contemporaine a transform lide de russir dans la vie en russir sa vie .
Pour de nombreuses gnrations, il a t question de russir dans la vie, souvent en sacrifiant des aspirations personnelles avec abngation ; en se conformant lapplication des consignes et au respect de rgles danciennet garantes de lexprience.
Les changements didaux intervenus dans notre socit contemporaine, lis la valorisation et la reconnaissance des comptences individualises dune part, lvolution des systmes de production et labandon dun systme de statuts dautre part, nous conduisent dvelopper de nouveaux processus
par certains aspects moins protecteurs et de nouvelles rgles de promotion sociale.

Si lenseignement est dconnect des ralits du monde socio-conomique, alors le parcours de vie, lexprience et les dfis constitueront pour ces jeunes une alternative un enseignement ne rpondant plus leurs proccupations ; la preuve en est dans les nombreux domaines dexcellence dans lesquels ils trouvent un accomplissement. La reconnaissance de comptences individualises ; la notion de responsabilit et de reconnaissance individuelle accompagne un mouvement de mondialisation des comptences qui modifient les attentes en termes de formation et denseignement.
Il est donc urgent de former autrement et dapprendre autrement en laissant un choix de solutions plus ouvert et un accompagnement plus individualis dans lequel lentreprise a aussi sa place. La dconstruction du rle ducatif des familles entretenue par le mythe de lgalit sociale.
Des gnrations de sociologues, de pdagogues et denseignants ont dnonc le rle des familles dans la reproduction des ingalits, les uns parce quils transmettaient les codes pour russir, les autres parce quils rduisaient plus encore les chances de leurs enfants. Et les combats actuels sur les prsupposs sociaux qui agissent sur nos comportements comme des marqueurs dune identit
programme brouillent encore plus les pistes.
La rflexion actuelle de certaines recherches sur ce qui est conforme et ce qui ne lest pas, conduit effacer les repres ; par exemple le dbat sur lcriture inclusive. Ce qui est clair cest que les parents sont dans leur rle lorsquils accompagnent leurs enfants dans leur parcours, dans leur choix et quils leur apportent la scurit, lcoute et leur affection pour surmonter les preuves.
Lgalit cest de donner une chance ceux qui russissent dans le systme scolaire et de donner aussi une chance ceux qui en ont t exclus.
Pour cette raison il serait utile de mettre en uvre une filire des apprentissages gnrale et de lalternance, qui serait ouverte tous, avec laide des entreprises, dbouchant sur des comptences acquises et leur validation professionnelle afin douvrir un vrai parcours professionnel tant dans les activits de service (y compris associatives) quindustrielles.
Les comptences que nous ne valorisons pas aujourdhui nous manqueront cruellement demain et cest dj le cas en matire dingnierie, en raison de labandon de notre industrie.
Favoriser la valorisation du lien social et lexprience de lengagement doit aussi nous conduire mieux les prendre en compte dans lvaluation des comptences individuelles et donc revoir le cadre du parcours acadmique et de ses mthodes qui conduisent une forme de formatage des individus.

Source : http://www.familles-de-france.org/fr/publications/magazine/cercle-des-familles-ndeg18-education-parentalite